Comprendre

Pour mieux connaître le handicap mental

Lexique pour faire ses premiers pas dans la jungle des sigles

Parlez-vous handicap ?

Imprimer

Telle est la question qu’il faudrait poser avant de s’adresser à un parent d’un enfant handicapé pour lui expliquer ses droits. En effet, notre secteur est particulièrement « riche » en abréviations en tout genre. Dès qu’apparaît un nouveau droit, une nouvelle prestation, il ou elle prend un nom barbare.

A la question simple : « Comment faire pour que mon enfant puisse aller à l’école ? », peut-être vous a-t-on répondu : « Allez prendre le formulaire à la MDPH   où l’équipe pluridisciplinaire élaborera son PPS   et saisira la CDAPH   qui pourra vous attribuer un AVS   sous réserve que l’IEN-ASH   en dispose… »… Et c’est bien pourquoi ce lexique, aussi imparfait soit-il, est essentiel à celle ou celui qui cherche à comprendre ce qu’est le handicap mental et les façons de vivre avec…
N’hésitez pas non plus à interroger votre interlocuteur pour connaître la déclinaison des abréviations qu’il utilise... Vous constaterez bien souvent qu’il l’a oubliée.

FAM

(Foyer d’accueil médicalisé, ex-FDT ou Foyer à double tarification)

Le Foyer d’accueil médicalisé accueille des personnes, comme en MAS  , dont le handicap est lourd ou sévère. Les FAM   sont destinés à recevoir des personnes handicapées physiques, mentales ou atteintes de handicaps associés dont la dépendance les rend inaptes à toute activité à caractère professionnel et rend nécessaire l’assistance d’une tierce personne pour la plupart des actes essentiels de l’existence ainsi qu’une surveillance médicale et des soins constants.

La spécificité de cet établissement est d’être financé à la fois par la Sécurité sociale, pour la partie “soins”, et par le département, pour la partie “hébergement”. Il en résulte que la personne handicapée n’est pas astreinte au paiement du forfait journalier hospitalier, comme c’est le cas dans les MAS  , mais participe aux frais d’entretien et d’hébergement suivant les mêmes règles que celles applicables dans les foyers financés en totalité par l’aide sociale   départementale. (Voir participation aux frais d’entretien et d’hébergement  ).

Famille d’accueil

Les familles d’accueil (ou accueillants familiaux  ) accueillent à leur domicile une ou des personnes handicapées adultes ou âgées. La personne ou le couple, qui désire être accueillant et qui recevra une rétribution pour ce service, doit au préalable être agréé et contrôlé par le Conseil général de son département. Les agréments sont délivrés pour l’accueil permanent ou intermittent d’une à trois personnes.

FIPHFP

Le FIPHFP   a pour mission de favoriser, grâce à une politique incitative :

  • le recrutement des personnes en situation de handicap dans les trois fonctions publiques et la Poste
  • le maintien de ces personnes dans l’emploi.

Plus d’informations : consultez le site internet du Fiphfp  .

FO - VH

(Foyer occupationnel - foyer de vie)

Voir SAJH  .

Foyer d’hébergement

Le Foyer d’hébergement   a été développé dans le but principal d’accueillir des travailleurs handicapés d’ESAT   ou d’Entreprises adaptées. Vivre en foyer doit aider la personne handicapée à nouer des liens, à intégrer des règles de vie collective et, par là-même, à acquérir davantage d’autonomie.

Les coûts de fonctionnement du Foyer d’hébergement   sont à la charge du département. L’adulte handicapé participe, en fonction de ses ressources, à ses frais d’entretien et d’hébergement. Un minimum mensuel devra être laissé à la personne handicapée. (Voir participation aux frais d’entretien et d’hébergement  ).