Comprendre

Pour mieux connaître le handicap mental

Lexique pour faire ses premiers pas dans la jungle des sigles

Parlez-vous handicap ?

Imprimer

Telle est la question qu’il faudrait poser avant de s’adresser à un parent d’un enfant handicapé pour lui expliquer ses droits. En effet, notre secteur est particulièrement « riche » en abréviations en tout genre. Dès qu’apparaît un nouveau droit, une nouvelle prestation, il ou elle prend un nom barbare.

A la question simple : « Comment faire pour que mon enfant puisse aller à l’école ? », peut-être vous a-t-on répondu : « Allez prendre le formulaire à la MDPH   où l’équipe pluridisciplinaire élaborera son PPS   et saisira la CDAPH   qui pourra vous attribuer un AVS   sous réserve que l’IEN-ASH   en dispose… »… Et c’est bien pourquoi ce lexique, aussi imparfait soit-il, est essentiel à celle ou celui qui cherche à comprendre ce qu’est le handicap mental et les façons de vivre avec…
N’hésitez pas non plus à interroger votre interlocuteur pour connaître la déclinaison des abréviations qu’il utilise... Vous constaterez bien souvent qu’il l’a oubliée.

SAAD

(Service d’aide et d’accompagnement à domicile ou Service à domicile)

Ces services concourent notamment au soutien à domicile, à la préservation ou la restauration de l’autonomie dans l’exercice des activités de la vie quotidienne, au maintien ou au développement des activités sociales et des liens de l’entourage. Ces services assurent, au domicile de la personne ou à partir de son domicile, des prestations de services ménagers et des prestations d’aide à la personne pour les activités ordinaires de la vie et les actes essentiels, et ce, dans le cadre d’un projet individualisé d’aide et d’accompagnement. L’ensemble de ces prestations est réalisé par des aides à domicile et notamment des Auxiliaires de vie sociale.

SAJ

(Service d’accueil de jour)

Il s’agit d’un SAJH   n’assurant pas l’hébergement.

SAJH

(Service d’accueil de jour et d’hébergement)

Il s’agit d’un établissement accessible à des personnes lourdement handicapées qui ne relèvent ni d’une MAS   ni d’un FAM  . Ces personnes handicapées bénéficient d’activités de développement et d’entretien de leurs acquis, sans pour autant se livrer à une activité à caractère professionnel comme en ESAT   ou relever d’une surveillance médicale constante comme en MAS   ou en FAM  . Les SAJH   fonctionnent en internat. Certains ne fonctionnent que sur le mode du semi-internat ; il s’agit alors de Services d’accueil de jour.

Ces établissements sont aussi appelés « Foyers occupationnels », « Foyers de vie », « Centres d’initiation au travail et aux loisirs », « Foyers d’accueil de jour ».

SAMSAH

(Service d’accompagnement médico-social des adultes handicapés)

Les missions proposées dans le cadre du SAMSAH   comportent, en plus de celles dévolues au SAVS   (voir SAVS  ), des prestations de soins.

Le SAMSAH   prend donc en charge la personne adulte handicapée qui nécessite, en plus de l’assistance et de l’accompagnement énumérés pour le SAVS  , des soins réguliers et coordonnés et/ou un accompagnement médical et paramédical en milieu ouvert.

L’ensemble des prestations délivrées par ce service peut être réalisé à domicile mais également sur tous les lieux où s’exercent les activités sociales, de formation, scolaires, professionnelles en milieu ordinaire ou protégé de la personne handicapée et, le cas échéant, dans les locaux mêmes du service.

La tarification de ce service relève des mêmes règles tarifaires que les Foyers d’accueil médicalisés : l’Accompagnement à la vie sociale est financé par le Conseil général et les soins par le préfet du département.

SAVS

(Service d’accompagnement à la vie sociale)

Ce service, financé par le Conseil général, a vocation à contribuer à la réalisation du projet de vie de la personne adulte handicapée, y compris celle ayant la qualité de travailleur handicapé. Pour ce faire, le service doit proposer à la personne un accompagnement adapté favorisant le maintien ou la restauration de ses liens familiaux, sociaux, scolaires, universitaires ou professionnels et lui faciliter l’accès à l’ensemble des services offerts par la collectivité.

Le SAVS   prend en charge la personne dans des proportions adaptées à ses besoins. Ce peut être une assistance ou un accompagnement pour tout ou partie des actes essentiels de son existence, un accompagnement social en milieu ouvert ou un apprentissage à l’autonomie.

L’ensemble des prestations délivrées par ce service peut être réalisé au domicile de la personne handicapée mais également sur tous les lieux où s’exercent les activités sociales, de formation, scolaires, professionnelles, que ce soit en milieu ordinaire ou protégé… Le cas échéant, elles peuvent se dérouler dans les locaux du SAVS  .

SEGPA

(Section d’enseignement général et professionnel adapté)

Les SEGPA   sont des structures spécialisées intégrées dans des collèges ordinaires. Elles doivent donner un enseignement adapté aux capacités des jeunes dont les difficultés scolaires sont trop importantes pour tirer profit de l’enseignement ordinaire du collège.

SESSAD

(Service d’éducation spéciale et de soins à domicile)

Le SESSAD   a pour but de maintenir, dans la mesure du possible, l’enfant ou l’adolescent dans son milieu de vie naturel (domicile, crèche, école). Il s’adresse à des jeunes, âgés de 0 à 20 ans, qui ne bénéficient pas d’une prise en charge ou d’un suivi spécialisé.

Son action est orientée, selon les âges, vers :

  • la prise en charge précoce des enfants de la naissance à six ans, comportant le conseil, l’accompagnement des familles et de l’entourage familier de l’enfant, l’approfondissement du diagnostic, le traitement et la rééducation qui en découlent… ;
  • le soutien à l’intégration scolaire ou à l’acquisition de l’autonomie, soit un dispositif comportant l’ensemble des moyens médicaux, paramédicaux, psychosociaux, éducatifs et pédagogiques adaptés.

SPASAD

(Service polyvalent d’aide et de soins à domicile)

Les services qui assurent à la fois les missions des SSIAD   et des SAAD   sont dénommés des Services polyvalents d’aide et de soins à domicile (SPASAD  ).

SSIAD

(Service de soins infirmiers à domicile)

Ces services assurent, à domicile ou dans les établissements non médicalisés pour personnes âgées ou handicapées, et sur prescription médicale, des prestations de soins infirmiers sous la forme de soins techniques ou de soins de base et relationnels.
Outre les soins techniques ne pouvant être dispensés que par des infirmiers, les SSIAD   proposent des soins de base définis comme des soins d’entretien et de continuité de la vie. Ils désignent ainsi l’ensemble des interventions visant à compenser partiellement ou totalement un état de dépendance d’une personne afin de maintenir ses fonctions vitales et de lui permettre de recouvrer son autonomie. Ces soins tiennent compte des habitudes de vie, des coutumes et valeurs de la personne soignée. Les soins de base comportent enfin les soins d’hygiène et de confort.