Le Mouvement Unapei

Actualités

Comité interministériel du Handicap : n’oublions pas les plus vulnérables !

Imprimer

L’Unapei salue favorablement les orientations affichées par le Gouvernement pour une société plus inclusive. Cependant elle s’inquiète de mesures en demi-teinte comme de l’absence de réponse pérenne aux situations d’urgence de dizaines de milliers de personnes handicapées aujourd’hui sans solution d’accueil et d’accompagnement en France.

Une revalorisation de l’AAH   pour certains, mais neutralisée pour d’autres.

La revalorisation de l’allocation aux adultes handicapés (AAH  ), qui n’interviendra qu’à partir de novembre 2018, demeurera néanmoins en dessous du seuil de pauvreté. Si c’est pour autant une avancée à saluer pour la majorité des allocataires de l’AAH  , d’autres, vivant en couple, n’en bénéficieront pas. En effet, alors que la prise en compte des ressources du conjoint pour le calcul de l’AAH   est de longue date dénoncée par les associations, le gouvernement annonce que, pour eux, le plafond de ressources pris en compte pour l’attribution de l’AAH   sera diminué, neutralisant ainsi la hausse de ressources annoncée.
D’autre part, l’Unapei s’inquiète que les prochaines mesures de simplification, de clarification des dispositifs d’aides publiques et fiscaux ainsi qu’une future réforme des minimas sociaux évoqués par le Gouvernement annulent les effets de cette revalorisation. Elle met en garde sur des annonces qui ne seraient pas suivies d’une réelle hausse de niveau de vie des personnes en situation de handicap, malheureusement souvent condamnées à la précarité.

Un projet de société inclusive qui oublie les plus vulnérables

Si la feuille de route du Gouvernement va dans le sens de certaines revendications portées par l’Unapei pour une société inclusive, les plus vulnérables sont encore oubliés.
Ainsi, aucune orientation ne concerne la prestation de compensation   du handicap, alors qu’elle ne répond pas aujourd’hui aux besoins avérés de nombreuses personnes handicapées.
D’autre part, le gouvernement continue d’ignorer la situation d’urgence de dizaines de milliers de personnes actuellement sans aucune solution d’accueil et d’accompagnement. Pour ces personnes, il mise sur une transformation de l’offre médico-sociale, réforme de profondeur portée partout en France par les associations Unapei, mais qui prendra nécessairement des années. En attendant, le Gouvernement annonce une généralisation du dispositif « réponse accompagnée pour tous », dispositif qui aujourd’hui est utilisé pour résoudre temporairement des situations critiques et qui, sans moyen financier nouveau, ne pourra répondre durablement aux besoins et résorber les longues listes de personnes en attente d’accompagnement adapté.
Autre situation partiellement traitée, celle des personnes accueillies faute d’autre choix en Belgique. Le gouvernement annonce un doublement de l’enveloppe « pour prévenir les départs non souhaités », mesure qui reste floue, et qui oublie les personnes actuellement accueillies en Belgique via des financements français faute d’accompagnement de proximité.
Comme le déclare Luc Gateau, président de l’Unapei, « construire une société inclusive, bien sûr, mais certainement pas en oubliant notre devoir immédiat de solidarité nationale. Aujourd’hui, des personnes porteuses de handicap, souvent les plus vulnérables, et leurs familles sont sacrifiées. C’est notamment le cas des nombreuses personnes handicapées âgées, dont l’allongement de la durée de vie n’a jamais été pris en compte. Ce n’est pas acceptable ».
L’Unapei attend un plan d’urgence de création de solutions d’accompagnement durables, afin que la société inclusive et solidaire qu’elle appelle de ses vœux ne nie pas les situations de détresse actuelles.

- Communiqué de presse du 21 septembre 2017 -