Vivre

Parce que le handicap se fond au coeur de la vie

LE MAG - Ils y arrivent

Imprimer
A Orange, un concept original d’atelier musical

La musique à la baguette

Par Jacques Denis

Des rêves devenus réalité

Depuis l’an 2000, les progrès sont tels que les apprentis-musiciens se produisent sur scène. Au départ il ne s’agissait que de petits spectacles de fin d’année, dans la région. Face à un public conquis et acquis. Et puis peu à peu, les ambitions ont grimpé. Ils se sont ainsi produits au festival de harpe d’Arles. « Les musiciens nous ont dit ne plus voir le fauteuil roulantMagali Brun, éducatrice au Cigalon, évoque dans un premier temps la relation avec les musiciens associés aux enfants de l’IME puis la préparation du spectacle de fin d’année. , effacé par les prestations artistiques. Et d’ailleurs à la fin du spectacle ils venaient féliciter les jeunes, pas les éducateurs. »

Pour Magali Brun, une autre férue de la baguette, ce simple geste confraternel entre artistes résonne comme l’aboutissement d’une démarche au long cours. « Les enfants ont eu une autre image d’eux-mêmesMagali Brun, éducatrice au Cigalon, évoque dans un premier temps la relation avec les musiciens associés aux enfants de l’IME puis la préparation du spectacle de fin d’année.  : on relevait ce qu’ils étaient capables de faire et non l’inverse comme de coutume. Cela a motivé les enfants ! Et par contrecoup les parents : vous n’imaginez pas quel bonheur c’est pour eux de découvrir que leurs enfants sont aussi applaudis ! »

Des projets plein la tête, Magali Brun a fait un rêve qui va se réaliser : emmener son groupe jouer à l’île de la Réunion. Le 5 juin 2009, les « bao-paoistes » seront en concert à l’auditorium du Thor, avec une centaine d’acteurs ou de musiciens, dont des professionnels et des élèves d’un collège. Tous réunis autour du même objet : la musique, et rien qu’elle.

Voir la vignette

Vidéo

La vidéo d’un concert de Jean Schmutz, au bao-pao bien sûr…

Son

Les musiciens nous ont dit ne plus voir le fauteuil roulant

Magali Brun, éducatrice au Cigalon, évoque dans un premier temps la relation avec les musiciens associés aux enfants de l’IME puis la préparation du spectacle de fin d’année.


Les enfants ont eu une autre image d’eux-mêmes

Magali Brun, éducatrice au Cigalon, évoque dans un premier temps la relation avec les musiciens associés aux enfants de l’IME puis la préparation du spectacle de fin d’année.