Vivre

Parce que le handicap se fond au coeur de la vie

Le parcours de scolarisation

L’accueil de l’enfant à l’école

Imprimer
Le parcours de scolarisation

Un accueil non obligatoire

Le fait d’inscrire un enfant dans l’école la plus proche de son domicile ne signifie pas qu’il va y être scolarisé. Cela dépend du projet personnalisé de scolarisation de l’enfant.

Ainsi, par exemple, si une orientation à temps plein vers un IME   a été prononcée, l’enfant ne sera pas accueilli à l’école de son quartier, mais au sein de cette structure médico-sociale.

En revanche, l’enfant qui n’a pas encore fait l’objet d’une décision de la part de la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH  ) doit non seulement être inscrit mais accueilli dans l’école de son quartier.

Dans tous les cas, cette inscription impose à l’Institution scolaire la recherche de solutions adaptées : intégration individuelle, collective et/ou associée avec une prise en charge par un établissement médico-social.

Un accueil à préparer avec l’équipe enseignante

Il est indispensable de signaler le handicap de l’enfant dès l’inscription afin qu’un aménagement particulier de l’action pédagogique et éducative soit mis en place.

Le directeur de l’établissement réunit alors l’équipe éducative pour étudier la situation et trouver les adaptations nécessaires possibles.

Parallèlement, le directeur de l’établissement scolaire demande aux parents de saisir la MDPH   en vue de l’élaboration d’un PPS  . Il communique à la famille les coordonnées de l’enseignant référent   qui pourra les informer des aides qui peuvent être apportées dans le cadre de ce projet et les aider à saisir la MDPH  .

Les parents disposent, pour faire cette démarche, d’un délai de quatre mois à compter du courrier leur conseillant de le faire. Si passé ce délai, ils n’y ont pas donné suite, l’inspecteur d’académie informe la MDPH  , à qui il appartient alors de prendre toutes les mesures utiles pour engager un dialogue avec eux.