Vivre

Parce que le handicap se fond au coeur de la vie

L’avancée en âge des personnes handicapées mentales

Les maisons de retraite traditionnelles

Imprimer
L'avancée en âge des personnes handicapées mentales

La maison de retraite ne peut être envisagée comme la solution pour tous.

Accueillir une personne handicapée mentale de 60 ans, ce n’est pas le même métier que d’accompagner une personne âgée de 85 ans. La durée moyenne de séjour, par exemple, est de 3 ans pour une personne âgée dépendante, de plus de 10 ans pour les personnes handicapées ! Par ailleurs, aussi compétents soient-ils, les professionnels de l’accompagnement dans les maisons de retraite sont formés au très grand âge et à la grande dépendance physique et psychique, et pas aux diverses formes de handicap mental. Enfin, les activités proposées dans le cadre quotidien de l’institution ne correspondent pas aux attentes des personnes handicapées.

Ces conditions particulières expliquent l’échec de bien des expériences d’accueil de personnes handicapées en maison de retraite.

Toutefois, des réalisations positives existent et se sont développées en France. Des réflexions que mènent aujourd’hui des maisons de retraite avec des associations oeuvrant dans le champ du handicap mental ont déjà eu des résultats positifs, permettant des réponses adaptées. D’autres initiatives reposent sur l’intervention au sein de la maison de retraite d’un service d’accompagnement à la vie sociale permettant de spécialiser l’offre de service.