Vivre

Parce que le handicap se fond au coeur de la vie

Les passerelles du milieu protégé vers le milieu ordinaire

Les passerelles du milieu protégé vers le milieu ordinaire

Imprimer
Les passerelles du milieu protégé vers le milieu ordinaire

La vocation du milieu protégé et adapté dépasse le cadre stricto sensu de la production ou de la délivrance d’un service. Il s’agit d’accompagner dans son projet de vie la personne handicapée mentale.

Pourquoi des passerelles ?

Pour accompagner dans son projet de vie la personne handicapée mentale, il s’agit, plus particulièrement et quand cela est possible, d’être le relais vers une insertion en milieu ordinaire de travail. Mais parce que les personnes handicapées mentales ont par définition une autonomie limitée et que par voie de conséquence la compensation de leur handicap passe avant tout par un accompagnement spécifique, c’est avec précaution que les passerelles du milieu protégé vers le milieu ordinaire doivent s’envisager.

Comment ?

Cette insertion peut être préparée par les structures du milieu protégé ou adapté en proposant aux personnes concernées des périodes d’immersion en entreprise, notamment dans le cadre de stages mais également de mises à disposition sur site de manière collective ou, notamment dans une seconde étape, individuelle.

Certaines associations adhérentes à l’Unapei ont développé leurs propres services d’insertion afin de favoriser ce parcours vers le milieu ordinaire de travail.

Ces services ont pour mission de favoriser et assurer, en complément des moyens de droit commun, l’accès, le maintien durable et l’évolution dans l’emploi en milieu ordinaire de travail, de personnes en situation de handicap mental, en raison de la non satisfaction de leurs besoins spécifiques par les structures d’insertion généralistes existantes (comme par exemple Pôle emploi, ou les Cap emploi).

Des besoins spécifiques

En raison de la spécificité de leur handicap, en milieu professionnel, les personnes en situation de handicap mental nécessitent notamment :

  • un accueil plus attentif, la qualité des relations avec le personnel et la maîtrise conditionnant la réussite de leur intégration ;
  • des informations orales et écrites simplifiées ;
  • un suivi professionnel soutenu, sur le long terme ;
  • un accompagnement social, du moins la plupart du temps.