Vivre

Parce que le handicap se fond au coeur de la vie

LE MAG - Ils y arrivent

Imprimer
Athanaïse et Valentin, comme deux poissons dans le bassin

Pour eux, tout baigne !

Par Jacques Denis

Une expérience unique

C’est une expérience unique, un modèle d’intégration réussie par le sport, un cas d’école qui montre l’exemple à suivre partout en France. Après des années à avoir cherché des soutiens, Yves Drapeau est parvenu à créer le CREF (Centre régional éducation formation sports et jeunesse) sport adapté Poitou-Charentes le 1er février 2007, abrité par le CREPS (Centre régional éducation populaire sportive) Poitou-Charentes et le Stade Poitevin, et soutenu par différentes institutions, dont la région et le ministère. Les enjeux ? Permettre aux sportifs déficients mentaux d’intégrer des clubs ordinaires, et pour les meilleurs, qu’ils soient enfin considérés comme des sportifs de haut niveau. Depuis plus de deux ans, les résultats sont éloquents, malgré un mince budget de fonctionnement. Peu importe : on ne compte plus les médailles, plus de quarante, tant au niveau des championnats de France que d’Europe, voire mondiaux, comme la médaille d’or obtenue en 2007 par la brasseuse Alicia Mandin, ou les nombreux trophées du nageur Jacky Desforges. Tous ces résultats, aussi excellents soient-ils, ne sont sans doute rien comparés aux progrès réalisés par ces sportifs, « pas tout à fait comme les autres, pas vraiment différents non plus ». Toutes ces médailles témoignent de la pertinence du projet de vie en commun qui se trame derrière cet acronyme. Pour s’en convaincre, il suffit d’écouter les familles, les éducateurs et plus encore les athlètes, pour qui le sport a changé leur vie. Comme Athanaïse et Valentin, deux jeunes nageurs, de sacrés compétiteurs.